Bonjour tout le monde !

Je saute une étape dans mes rapports-en-retard du Japon pour me pencher sur un point qui intéresse pas mal de monde : le club !

Parce que je parle très souvent du MMC, le Mie Manga Club 三重漫画倶楽部 dont je fais partie... mais au fait, comment ça se passe ? Comment on rejoint un club là-bas ?

Reprenons depuis le début.

IMG_20160412_124215

En Novembre, c'est le festival de l'université de Mie (je ne saurais plus dire quels jours c'était exactement). Ce festival est majoritairement constitué des stands tenus par les clubs ou juste des groupes d'élèves, qui présentent ce qu'ils ont fait dans l'année, font goûter de la nourriture, organisent des spectacles... et ainsi de suite. Et puis ben, il a bien fallu que je tombe dessus - deux stands, côte à côte, tenus par un ou deux élèves chacun. L'un était le stand du club de light-novels... et l'autre celui du club manga.

IMG_20160415_185754

J'ai donc feuilleté un peu les magazines qu'il y avait (au début je savais pas que c'était deux clubs distincts), j'achète un bouquin au club de light-novel et deux zines au club manga. Mais ça me titille... ils recrutent ? On peut rejoindre ce club ? Comment ça marche ? Alors je demande au gars assis devant moi (qui s'avérait être Yoichi ). Un peu timide, il est pas très bavard, mais il me dit en gros que le but du club est ''juste....... on lit des manga... et... on parle de manga... et on dessine... et enfin, c'est pour être ensemble réunis autour de manga. '' ''Y a pas de contraintes particulières ? '' ''Non, tout le monde peut venir, quand ils veulent''.

Mais c'est très intéressant tout ça ! J'avais entendu que la plupart des clubs étaient des communautés très sévères sur la présence, et que si tu ratais une fois ou que tu étais pas bon, tu étais assez vite jugé. Ca, c'était un club qui me semblait raisonnable (rires). Il faut dire que ce club-là n'avait pas grand-chose à voir avec les clubs sportifs ou musicaux, où tu es obligé de venir à tous les entraînements jusque tard le soir.

Du coup, il me propose de me montrer où c'est. Le club a une grande salle de classe dans le bâtiment à côté du réfectoire et du combini de l'université, un endroit où beaucoup de clubs peuvent faire leurs activités en liberté. Eh ben, c'est parfait ! Je reviendrai m'inscrire, très certainement.

-----

Et j'y retourne donc, un peu en stress je l'avoue, une semaine plus tard. Heureusement, le président du club, Ohba Riku et Yoichi m'attendaient et m'ont directement emmené à une table pour m'expliquer les règles plus en détail et m'inscrire. Enfin, pas qu'il y ait de *vraies* règles ; c'était surtout pour dire que c'était cool raoul, qu'ils jouaient beaucoup à des jeux de cartes/de société/plateau, et qu'ils imprimaient des zines de temps en temps pour les festivals. Et que tout le monde s'appelle par son pseudo (c'est pourquoi je donne les noms depuis tout à l'heure, ce sont leurs pseudos !), ce qui m'a valu de me faire appeler Ake-san toute l'année (et encore aujourd'hui). Enfin, au début, c'était ''eeiki-san'', et ensuite ''eeke-san'' quand je leur ai dit que le Key était Ke. Presque ça !

IMG_20160405_155020

Le carton du club, dessiné par Ohbaric

Chaque année, un zine de présentation des membres est imprimé ; dedans, chaque membre fait une illustration (ou juste du texte) avec un petit texte résumant ses goûts, etc. J'étais toute émue quand j'ai eu le zine dans les mains quelques mois plus tard ! Moi, imprimée au Japon ??? 冗談じゃない

Ohbaric (pour reprendre son @ twitter) m'a tout de suite pris sous son aile, avec un autre membre qui s'appelait Tasukun. Bien heureusement, parce que j'ai eu un mal fou à parler aux autres ! Ce que je dois préciser, c'est qu'ils étaient une 15aine... de mecs. Uniquement des mecs, japonais, et otaku (ce qui n'aide pas, en général). Quand on est la seule occidentale et que son japonais est un peu naze, c'est pas évident ! On est un peu en dehors du délire (ils jouaient beaucoup à une sorte de MMO avec des tanks... qui criaient avec des voix de loli ?). Du coup, j'ai eu de grands moments de solitude...

Tasukun (que j'appelais ''Madarame'' (Genshiken) à mes potes parce qu'il parlait en criant d'une voix nasillarde) me parlait beaucoup, en vrai - c'était celui qui me parlait le plus. En fait, quand il s'ennuyait, il voulait me faire jouer aux jeux de cartes et de plateau, sauf que je comprenais tellement rien que c'était plutôt éprouvant pour moi (rires). J'ai honte mais j'ai fini par refuser pour juste dessiner, parce que je n'avais pas la foi de me faire expliquer les règles 5 fois de suite, et de devoir laisser les autres jouer à ma place... j'espère qu'il ne m'en veut pas trop ! De base, je n'aime pas ce genre de jeux, alors en japonais, j'ai vite épuisé mes réserves de patience.

Une fois par mois, le club donnait un thème, et on devait dessiner sur ledit thème - le dessin était ensuite posté sur le site internet. Je venais souvent une heure avant la fin pour faire le dessin sur place avec les autres, c'était très chouette ! J'ai également pu dessiner l'un des posters de recrutement à la rentrée en Avril. Plus tard, j'ai participé aux zines vendus au festival (donc j'étais déjà rentrée en France), que j'ai été rechercher lors de mon passage au Japon en Mai dernier. C'est un sentiment absolument fantastique !! (><)

IMG_20160405_171756

---

Au début, je voyais toujours un type pas très grand qui ne parlait à personne, qui dessinait toujours à fond la caisse au fond de la salle avec un casque sur les oreilles. Lui, je l'ai appelé ''le Niizuma'', tellement il était concentré sur ses dessins. Il levait de temps en temps les yeux, mais je savais pas trop quoi en penser, je m'étais mis en tête qu'il ne devait être pas du tout sociable, et que ce n'était pas la peine d'essayer.

...Sauf qu'un jour, il est venu me voir, à ma table, carrément, avec sa pochette de dessins. Littéralement la dernière personne que je m'attendais à voir ?! Et il s'est présenté (en parlant pas fort du tout, c'était pas évident-) ; c'est Tekkin  et il me demandait si je voulais bien voir ses dessins... attends, quoi ? '''Eiji Niizuma'' demande mon approbation ? Je me suis retrouvée super bête.

Le mieux dans l'histoire, c'est que c'est celui qui est par la suite venu le plus souvent me voir, et on était souvent fourrés ensemble. Il s'intéressait énormément à la France et me posait plein de questions, genre dans quel coin j'habitais, et il allait voir les distances sur Google Maps et essayait de dessiner des cartes du nord de la France (très fausses, mais c'était adorable). J'étais triste quand j'ai su qu'on se voyait pour la dernière fois, une semaine avant mon départ !

En fait, justement, je pensais que les gens du club ne tenaient pas spécialement à moi - mais quand j'ai dit que je partais bientôt (et que je revenais pas), ils avaient l'air vraiment ''quoi, sérieusement ?? On croyait que tu restais''. Ca a un peu ébranlé mes convictions (rires). Je suppose qu'on était tous trop timides pour se parler autant qu'on ne l'aurait voulu, donc j'ai eu un arrière goût amer au moment de partir, car les choses commençaient enfin à avancer.

IMG_20160415_185715

Cependant, Internet est là ; j'ai donc pu garder contact avec Ohbaric, Tekkin et Yoichi (pas Tasukun, malheureusement), et je continue d'envoyer des illustrations régulièrement. J'avais un voyage prévu au Japon avec ma mère en Mai dernier, et je suis donc passée à Tsu pour aller au club.

A la base, je devais juste récupérer les fanzines auxquels j'avais participé, no big deal. Je pensais juste rentrer et sortir... mais ...surprise ! Yoichi et Ohbaric m'attendaient (seuls dans la salle) et avaient dessiné ''Okaerinasai A-key-san'' sur le tableau. J'en aurais pleuré, haha. Faut pas me faire des trucs pareils, làààà, allez. Ils étaient tout excités de me voir, et m'ont fait essayer... leur nouveau jeu de plateau (bien sûr). J'ai accepté sans broncher cette fois, malgré la fièvre et mon masque à rhume qui me collait à la tronche (rires). Ca a été encore plus dur de dire au revoir à tout le monde encore une fois, sans savoir quand je reviendrais... mais au moins, j'étais sûre d'une chose ; je pouvais compter au moins sur ces gens-là !

weee2

Enfin, voilà. Je pense que ce sera donc un peu plus clair pour certains que cela intriguait (^^) malgré la distance, je participe toujours bravement à tous les zines et posters (mon 2ème poster de recrutement de l'an passé a été affiché, mais j'ai pu le voir qu'en photo). Bon, il faut que je trouve un moyen de récupérer les suivants par contre, je pense que je vais missionner des français sur place... :D