919ty9FeLzL

Louca, c'est une série dont je parle très souvent, les gens qui me connaissent en dehors de ce blog le savent - mais pour une raison qui m'échappe, je n'avais pas encore écrit dessus. Donc voilà, il était temps de réparer cette erreur !

Louca est une BD franco-belge de Bruno Dequier (à l'origine animateur/designer, qui a travaillé pour Un Monstre à Paris ou Moi, Moche et Méchant, ou encore le court métrage Pyrats), publiée pour la première fois dans le journal Spirou en 2012. Elle fait désormais partie des séries phares du magazine de prépublication, et après une pause de deux ans, notre adolescent pas très futé continue ses aventures dans un 5ème tome qui est également le commencement d'un 2ème story arc... l'aventure est donc loin d'être terminée !

louca1

Louca est donc le héros de cette histoire - un lycéen tout ce qu'il y a de plus "raté", prêt à tout pour impressionner la fille de ses rêves, Julie. Par ailleurs, il n'a aucun talent pour le football... qu'est-ce qui en fait le héros d'une BD sur le sport ? Eh bien la réponse, c'est Nathan, un fantôme qui hante l'établissement... et que Louca semble être le seul à voir !

Trop heureux d'avoir enfin quelqu'un à qui parler, Nathan se sert alors de (du pauvre?) Louca pour revivre sa passion : le football. Mais Louca est repéré alors qu'il s'entraîne avec le fantôme footeux, et, impressionné par son tir, le coach veut l'intégrer à l'équipe du lycée ! Une situation qui escalade très vite lorsque Louca se retrouve mêlé à une affaire beaucoup plus complexe que les adultes veulent laisser croire... et le monde saura-t-il un jour que le défunt Nathan, regretté par les coachs de l'établissement, joue toujours à leurs côtés ?

louca2

Louca n'est pas seulement une série sur le foot. Ni seulement une série sur les mésaventures d'un adolescent un peu stupide et borné - c'est un grand cocktail d'action, d'esprit d'équipe, de suspense et de relations humaines. Si le thème de l'ado prêt à tout pour séduire la fille de ses rêves semble un peu dépassé, l'humour et la dérision avec lesquels cette partie de l'histoire est traitée rend la chose plus agréable.

nat2

Il faut dire que le style de dessin de B. Dequier, entre semi-réaliste, manga et storyboard d'animation, se prête à merveille à toutes sortes de situation et jongle entre le rire et l'émotion (et ils s'améliorent de tome en tome ! le tome 5 est à tomber). Je regrette juste la présence très limitée de personnages féminins (on n'a que Julie et sa meilleure amie Chloé, et elles ne font pas de sport), qui est symptomatique du genre.

En somme, une BD qui se présente comme un shônen nekketsu sportif - mais en restant elle-même, et sans essayer de copier bêtement les codes du manga. Un mélange de tout ce qu'il y a de plus efficace comme on en voit rarement !

De quoi réconcilier les deux camps ?

louca-4-rough

Liens cools :

Le site officiel

Bruno Dequier sur Instagram